1944 : En Allemagne : C ‘est la nuit de NOËL : ici on ne s’entre-tue pas!!

p24kkk1944 : En Allemagne
C ‘ est la nuit de NOËL : ici on ne s’ entre-tue pas!!
La neige recouvrait champs et forets ;illuminant la grisaille de ce 24 décembre 1944 en Allemagne ;vers la fin de la deuxième guerre mondiale .Mne Vincken s’ apprêtait à fêter le réveillon de NOËL avec son fils Fristz de 12 ans dans une maisonnette située dans un bois à côté d’ Aix-la-Chapelle ;près de la frontière Belge où son mari les avait installés lorsque leur propre maison avait été détruite par les bombardements des forces allées.
Dans ce bois vous serez en sécurité ;avait’ il dit ;avant de repartir à son poste dans la défense passive à Moncchau ;6 km plus loin :prends soin de ta mère ;avait -t’ il ajouté à l’ intention de son fils .Tu es maintenant l’ homme de la famille . Dans cette phase finale de la guerre de violents combats faisaient rage tous les jours autour d’ eux . Ne sachant pas si son mari allait venir pour NOËL Mne VINCKEN n’ avait pas encore tué le coq qu’ elle engraissait depuis des semaines pour faire un bon repas de réveillon dans ces temps difficiles .
Des soldats lourdement armés !!

Soudain on frappa à la porte ;prudemment Mne VINCKEN entrebâilla la porte et ce trouva nez à nez avec deux hommes en uniforme lourdement armés ;alors qu’ un troisième gisait dans la neige ;à leurs pieds apparemment griévement blessé .C ‘ étaient des soldats Américains . Que faire ? Ils étaient armés et auraient pu facilement s’ introduire de force dans la maison ;mais ils n’ avaient pas l’ air hostiles et restaient sur le seuil de la maison ,en attendant sa réaction .

Après une brève ,hésitation ,elle s’ écarta de la porte et leur fit signe d’ entrer ; ils portèrent leur camarade sur le lit de Fristz . Aucun d’ eux ne comprenaient l’ Allemand ;mais lorsque Mne VINCKEN tenta quelques mots en français l’ un d’ eux compris ;il réussit à expliquer que lui et ses camarades avaient perdu leur bataillon et qu’ ils erraient depuis 3 jours ,dans le froid et la neige . Malgré leur barbe de plusieurs jours ;ils avaient l’ air bien jeunes.
Va vite m’ attraper le coq!!
Mne VINCKEN soigna le blessé qui avait perdu beaucoup de sang ; une balle lui avait traversé sa cuisse . Va vite m’ attraper le coq chuchota-t’elle à son fils et apporte moi quelques pommes de terre : Et c’ est ainsi qu’ avec beaucoup d’ entrain Mne VINCKEN se mit à préparer le réveillon avec tout ce qu’ elle put trouver à la maison . Le coq mijotait déjà lorsque à nouveau ;soudain on frappa à la porte . Pensant que d’ autres soldats Américain avaient peut-être perdu leur route dans la nuit .Fristz alla ouvrir rapidement ;mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’ il découvrit sur le perron 4 soldats Allemands ; il pâlit et n’ osa plus bouger ; malgré son âge ; il avait parfaitement compris le danger auquel ils s’ étaient exposés en accueillant des soldats ennemis dans leur maison.
Frôhliche Welhnachen ! joyeux NOËL
Mne VINCKEN eut peur aussi ; mais elle se ressaisit bien vite et s’ avança vers eux avec un sourire aux lèvres elle les saluas par un joyeux NOËL . Répondant à son salut un caporal responsable lui expliqua la situation .Eux aussi s’ étaient perdu et demandaient l’ hospitalité pour la nuit .Pas de problème dit Mne VINCKEN étonnament calme et je peux vous offrir un bon repas:: mais je vous préviens nous avons d’ autre invités ;que vous n’ allez peut-être considérez comme des amis d’ une voix ferme ajouta .Ce soir c’ est NOËL et je ne veux pas de coup de feu ici .Pendant quelques instants il y eu un combat verbal ;qui avez vous là ? demanda le caporal Allemand : des Américains ? Mne VINCKEN soutint son regard sans chanceler .Ecoutez dit ‘elle en pesant chaque mots vous pourriez être mes enfants ,et ces 3 là aussi ;l’ un d’ eux est blessé et lutte contre la mort en ce moment :::C ‘est la nuit de NOËL on ne s’ entre-tue pas .
Déposez vos armes sur ce tas de bois
Pendant plusieurs secondes ils se regardaient sans bouger ; puis ce furent encore les paroles de Mne VINCKEN qui brisèrent le silence pesant . Déposez vos armes sur le tas de bois et dépêchez vous de venir avant que les autres aient tout mangé .
Et quelque chose d’ inimaginable se produisit chez ces hommes en cette nuit de NOËL ;les uns après les autres ; les soldats Allemands passèrent devant le tas de bois et y déposèrent leurs armes ; les Américains firent de même .Et quelques minutes plus tard tous se retrouvaient ensemble , bien au chaud à l’ intérieur ; au début l’ ambiance était tendue dans la maisonnette où soldats Allemands et Américains , serrés autour de la même table attendaient le repas Mais Mne VINCKEN réussit merveilleusement à détendre l’atmosphère en s’ occupant des uns et des autres ; bientôt on vit un soldat Allemand qui avait fait plusieurs années d’ études de médecine avant la guerre soigner l’Américain blessé . Le coq était bien sur un peu petit pour nourrir autant de bouches ;mais Mne VINCKEN demanda à son fils d’ aller chercher d’ autre pommes de terre et des flocons d’ avoines pour compléter le repas car dit ‘elle ils ont drolement faim et des hommes affamés c’ est dangereux . Avant de commencer à manger elle rendit grâce à DIEU et demanda humblement que son fils Jésus CHRIST soit leur hôte en cette nuit de NOËL .
Le caporal Allemand montra aux Américains le meilleur chemin
Le lendemain matin après un petit déjeuner composé essentiellement de flocons d’ avoine .Mne VINCKEN et son fils prient congé de leurs hôtes si inattendus .L e caporal Allemand montra sur la carte aux soldats Américains le meilleur chemin pour rejoindre les leurs , et lorsque l’ un d’ eux lui demanda pourquoi ne pas rejoindre directement la ville de Monschau qu’ il pensait prise par les alliés l’ Allemand s’ exclama au nom du ciel ne faite pas ça ! nous venons de la reprendre . Ainsi après cette trêve si incroyable où la paix de NOËL avait fait taire les armes ;les soldats se serrèrent la main et s’ en allèrent dans deux directions opposées.

Publicités

4 Réponses

  1. Dieu ramène toujours l’homme à l’amour.

    J'aime

  2. Il sera le juge d’un grand nombre de peuples, l’arbitre de nations puissantes, lointaines. Celles-ci mettront en pièces leurs épées pour en faire des socs de charrue, et leurs lances pour en faire des serpes : aucune nation ne prendra plus les armes contre une autre et l’on n’apprendra plus à faire la guerre. Michée 4.3

    Prière: Maranatha, viens Seigneur Jésus, Toi qui es l’expression la plus haute de l’ AMOUR, en Toi nous espérons afin de rétablir l’amour du prochain d’une façon réelle et durable sur toute la terre; amen.

    J'aime

  3. Excellent! Noël est un jour de joie: un Sauveur nous est donné! « Paix sur la terre… » Combien nous gagnerions à nous laisser envahir par cette paix!!!

    J'aime

  4. merveilleux recit gloire a dieu qui a donner la force a notre soeur amen

    J'aime

Merci. Que Dieu vous bénisse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :