LE TOURNANT DE NOËL…

p24kkk« Soyez bons les uns envers les autres ». Éphésiens 4:32

LE TOURNANT DE NOËL…

C’était un soir de 24 décembre. Sur une colline dominant le village se tenait un jeune homme. D’un air sombre, il regardait le village paisible. Il y a peu de jours, il avait été libéré de la prison. Il avait grandi dans ce village comme orphelin. Personne ne s’était vraiment occupé de lui ; il avait été ballotté d’une maison à une autre sans recevoir nulle part l’amour auquel il aspirait. Était-ce étonnant s’il avait mal tourné ? Il serra les poings dans sa poche et dit : » Maintenant, vous allez le payer ! » Il voulait attendre l’obscurité pour mettre le feu au village à partir de quatre endroits pour se venger du mauvais traitement qu’il y avait subi.

Or, voilà que toutes les cloches se mirent à carillonner. Il se souvint tout à coup que c’était le soir de Noël. Il descendit au village le cœur lourd. En passant devant l’église, il entendit des sons si beaux que cela l’attira irrésistiblement à l’intérieur. Il assista au service, mais ne comprit pas grand-chose. À la fin, il se trouve devant l’église, quand il sentit une main sur son épaule et entendit une voix lui dire: » Tout seul ce soir ? ». Il se retourna et vit une petite figure chiffonnée qui le regardait aimablement.

Il fut obligé de suivre la petite vieille dans sa maisonnette. Elle partagea son repas simple avec lui, puis alluma des bougies sur un petit arbre de Noël sous lequel elle disposa quelques habits de son fils absent. Ensuite, elle lut le récit de Noël dans la Bible et pria. Il ne put pas se retenir plus longtemps : il se mit à pleurer et confessa à la veuve son noir dessein. Le lendemain matin, il pouvait dire : » Mes yeux ont vu le Sauveur ».

Alfred Kuen

Publicités

8 Réponses

  1. Amen! Amen! Amen! Soyons de ceux làààà Grâce à notre Seigneur et Sauveur.

    J'aime

  2. Père céleste, donne nous un esprit de repentance au quotidien, afin que nos faiblesses et manquements, ne soient pas masqués par les diverses « distractions » de ce siècle, ce qui serait préjudiciable à notre fidélité envers Toi. Mais aussi, que la miséricorde vis à vis de notre prochain, soit le lot de chaque jours que Tu fais pour nous; au nom de Jésus, amen.

    Merci pour ce beau message,que notre Dieu merveilleux vous garde au quotidien, dans le précieux nom de Jésus, amen.
    Fraternellement.

    J'aime

  3. Que Dieu nous aide à reconnaître les âmes en peine qui évoluent autour de nous!

    J'aime

  4. On a les larmes aux yeux quand on lit ça et que l’on pense à tous les enfants abandonnés , orphelins , délaissés ne fusse que moralement par leurs parents « aveugles « , ce qui est terriblement ressenti par les jeunes .. Et ils sont innombrables ceux là dans ces temps modernes, où le matériel , ( les gros cadeaux insensés ) remplacent l’amour attentif et simple des parents responsables , dans les foyers chaleureux … qui en plus devraient être chrétiens !!!
    Alors nous , l’autre famille que Dieu a formé pour limiter les dégâts que causent les souffrances dûes aux carences familiales , célébrons toujours Noël , et tout ce que Dieu donne de bon . N’hésitons pas a montré tout cela . Que pour se faire entendre les clochent RE-sonnent à toute volée , et ouvrons nos coeurs , nos maisons et nos bras !
    C’est vrai que l’Amour gratuit et à n’importe qui (il y a des loups ravisseurs )peut être dangereux .C’est pourtant le moyen le plus sûr de neutraliser la Haine .

    J'aime

  5. Mon père aimait beaucoup Alfred Kuen, parce qu’il avait le don de révéler les valeurs bibliques, dans le quotidien de chacun, et le récit le plus banal devenait un témoignage vivant et bouleversant de ce que Dieu peut faire dans les vies..;et transformer les coeurs blessés et abîmés en source de bénédictions….

    J'aime

  6. Seigneur JESUS, ouvre nos yeux pour que nous pussions allez vers les gens qui soufrent, et qui ont besoin d’entendre ta parole, soit abondament bénie ma soeur Lydie.

    J'aime

  7. Mes frères et mes sœurs, parmi vous, quelqu’un peut se perdre loin de la vérité, et un frère ou une sœur peut le ramener. Eh bien vous devez savoir ceci : si une personne ramène un pécheur de la mauvaise route où il se trouve, il le sauve de la mort. Et à cause de cette action, Dieu va pardonner beaucoup de péchés.
    Jacques 5. 19 et 20.
    Merci Chère Lydie pour ce partage, qui m’a passablement ému.

    J'aime

Merci. Que Dieu vous bénisse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :