CHRETIEN(NE) ET SA TENUE VESTIMENTAIRE ET SON APPARENCE PHYSIQUE

p24kkkiuDieu ne regarde pas à l’apparence mais au cœur. C’est vrai. Mais attention, cette affirmation doit être comprise avec intelligence et honnêteté car il existe des nuances et des circonstances qu’il faut savoir prendre en compte. Il est étonnant de voir à quel point la tenue vestimentaire du chrétien suscite des débats passionnés alors qu’en réalité les choses sont plutôt simples. En la matière, il y a deux extrêmes : d’une part les religieux rigoristes, et d’autre part, les défenseurs de la liberté chrétienne qui trouvent là le moyen d’y justifier leur légèreté. N’y aurait-il pas un juste milieu qui permettrait à chacun de bien vivre sa foi tout en étant bien dans ses baskets ?

La plupart du temps, lorsqu’on aborde la question de la tenue vestimentaire, on le fait en pointant le doigt en direction des sœurs. En effet, la femme est habituellement plus coquette que l’homme, quoique avec le phénomène des métro sexuels (hommes urbains accordant énormément d’importence et de soins à leur apparence), cette tendance est de plus en plus démentie. Aussi, avant de parler en détail des éléments de notre garde robe, essayons déjà de comprendre pourquoi la femme aime tant se pomponner.

Beaucoup de femmes affirment que si elles se font belles, elles le font d’abord pour elles-mêmes. On ne voudrait pas les taxer toutes de menteuses mais cette excuse est la plupart du temps fausse. En effet, l’être humain est un être social et il est de ce fait soucieux d’être accepté par la société dans laquelle il vit. C’est pourquoi, il est extrêmement rare de trouver des personnes qui se plaisent à elles-mêmes sans plaire aux autres. L’homme a besoin du regard valorisant de ses semblables pour s’aimer.

Le problème c’est qu’une fois en Christ, beaucoup de sœurs ont du mal à se défaire du conditionnement qu’elles ont subi, des diktats sociaux et matraquages publicitaires qui les incitent à se procurer de quoi se montrer à leur avantage. Or la Bible nous demande de nous séparer du monde et de ne plus nous soumettre à son influence. Même une femme mariée doit d’abord chercher à plaire à Dieu avant de plaire à son mari.

« Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » Romains 12 :2.

« N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement » 1 Jean 2 :15-17.

En réaction, pour cacher les atouts naturellement attrayants de la femme et pour juguler son envie de plaire, les hommes ont mis en place, au cours de l’histoire, des méthodes plus ou moins drastiques. Certains ont opté pour la séquestration de leurs filles et de leurs épouses, les cloisonnant ainsi entre les quatre murs de leurs maisons, d’autres ont cherché à les soustraire au regard des autres en les voilant. La malédiction de Genèse 3 :16 prend donc tout son sens.

IL NE FAUT PAS ETRE UNE OCCASION DE CHUTE

Le chrétien ne doit pas oublier qu’il vit dans deux communautés distinctes : d’une part le monde et d’autre part le Corps du Christ. De ce fait, il doit veiller sur son comportement afin de ne pas donner aux païens l’occasion de blasphémer contre Dieu (Romains 2 :24) mais aussi pour ne pas être une occasion de chute pour ses frères et sœurs en Christ.

On a beau dire que l’habit ne fait pas le moine, il n’est pas moins vrai que la façon dont on s’habille, se coiffe, se maquille, en dit long sur sa personnalité. En effet, on peut savoir du premier coup d’œil si une personne est plutôt pudique ou plutôt du genre exhibitionniste. Aussi, si une sœur va évangéliser un païen avec un décolleté plongeant et un maquillage exagéré, il y a réellement très peu de chances qu’il la prenne au sérieux. De même, pour un frère qui arbore un baggy qui descend jusqu’aux genoux et qui laisse entrevoir ses sous-vêtements. Bien aimés, si vous demandez aux inconvertis à quoi ils reconnaissent un vrai chrétien, beaucoup vous diront que c’est par leur comportement et non par leur éloquence. On a donc plus de chances de gagner une personne à Christ en pratiquant la Parole plutôt qu’en la prêchant (1 Pierre 3 :1).

Nous avons dit que nous devons également veiller à ne pas être une occasion de chute pour nos frères et sœurs en Christ car nous sommes tous les gardiens des uns et des autres.

NE FAISONS PAS DE NOTRE LIBERTE UN PRÉTEXTE POUR VIVRE SELON LA CHAIR

Les chrétiens d’occident ont la chance de jouir d’une grande liberté. Si donc nous fréquentons des assemblées où on ne nous impose pas une tenue vestimentaire de rigeur, n’en profitons pas pour faire n’importe quoi. Malheureusement, beaucoup abusent de cette liberté et il n’est pas rare de voir des hommes et des femmes prétendument convertis depuis des années qui outragent, par leur tenue vestimentaire, les enfants de Dieu désireux de se sanctifier.

Vêtements trop moulants, trop décolletés, trop transparents, trop courts, trop voyants, trop de maquillage, trop de bijoux. Quand on aborde ce sujet, on pointe souvent du doigt les femmes mais les hommes ne sont pas en reste. Que d’attentats à la pudeur lorsque ces messieurs débarquent à l’assemblée avec un slim taille basse qui laisse deviner le contenu de l’entrejambe et donne un aperçu du derrière ! Comment parvenir à se concentrer sur l’adoration quand on a devant soi un frère ou une sœur qui nous offre en spectacle son derrière moulé dans un pantalon trop serré ? Il n’est donc pas étonnant que face à ces dérives, certains dirigeants d’assemblées basculent dans le rigorisme religieux.

C’est pourquoi, quand on sort de chez soi, on doit se demander si l’on est décent, et si l’on a un doute, il faut poser la question à Dieu qui ne manquera pas de nous répondre.

La règle reste la même que pour la tenue vestimentaire en ce qui concerne les bijoux et le maquillage : décence et pudeur. En effet, ce n’est pas un péché de porter des bijoux mais il faut le faire avec modération. Ainsi, si l’on entend un tintamarre de cliquetis de bracelets à votre passage et que vous reluisez comme un sapin décoré, vous êtes dans l’excès, il va falloir vous décharger de toute cette ferraille et vous rabattre sur des choix beaucoup plus discrets.

« Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d’or, ni de perles, ni d’habits somptueux, mais qu’elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu » 1 Timothée 2 :9-10.

Pour ce qui est du maquillage, certains diront que c’est péché de se maquiller car Dieu nous a crées beaux et parfaits. Oui c’est vrai mais il ne faut pas oublier qu’en péchant l’homme est devenu imparfait et que cette imperfection est aussi physique. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on développe des maladies et qu’on vieillit. Ce n’est pas Dieu qui a crée l’acné, les cernes trop prononcés, la peau d’orange et autre. Donc tant que nous n’aurons pas revêtu nos corps glorifiés, on aura toujours des défauts (1 Corinthiens 15 :40-44).

Les femmes peuvent donc se maquiller mais lorsqu’elles le font, elles doivent rechercher l’effet bonne-mine et non masque de carnaval. Quoiqu’on en dise, il est important d’avoir une apparence soignée. Par exemple, lors d’un entretien d’embauche, à compétences égales, l’employeur recrutera la personne la plus avenante et la plus soignée. Il faut donc savoir être terre à terre quand il le faut tout en veillant à ne pas basculer dans l’excès.

L’excès n’est pas simplement dans le fait d’être impudique ou vulgaire dans son apparence, mais aussi dans le fait d’être accro aux effets de mode. Il y a ainsi des chrétiens qui veillent certes à être décents mais qui, en véritables fashion-victimes, ne cessent de courir les magasins pour acheter le dernier vêtement à la mode. Ils dépensent alors des sommes considérables pour du superflu alors que leur armoire déborde de vêtements et qu’ils pourraient investir cet argent dans l’œuvre de Dieu, du moins en partie, pour soutenir par exemple les nécessiteux. Et les voilà le dimanche matin à l’église en train de faire leur défilé, attirant ainsi l’attention sur eux au lieu de s’humilier dans l’adoration. Ces gens là ont un problème de narcissisme et de convoitise, ils sont encore esclaves du monde.

Une repentance s’impose.

« Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile; tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit » 1 Corinthiens 6 :12.

On le répète une fois de plus, le chrétien se doit d’être pudique, décent, sobre mais aussi simple. Considérons l’attitude de notre Seigneur Jésus et prenons son exemple. Lui qui existait depuis toujours sous forme de Dieu, n’a pas choisi un corps de bel éphèbe ni une tenue sophistiquée pour susciter une admiration charnelle, mais il s’est dépouillé de son éclat, de sa gloire et de sa richesse pour nous amener au Père (Philippiens 2 :6-8).

« Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire » Esaïe 53 :2.

La Bible nous invite à faire notre examen de conscience. A qui cherchons-nous à plaire ? A Dieu ou aux hommes ? Au fond, là est la véritable question.

« Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. Ne soyez en scandale ni aux Grecs, ni aux Juifs, ni à l’Église de Dieu » 1 Corinthiens 10 :31-32.

A.I.

.

.

.

.

.

Publicités

9 Réponses

  1. Une mise au point qui s’avère nécessaire , car malheureusement, certains ignorent trop souvent , ce que signifie  » être sobre ».

    Aimé par 1 personne

  2. Merci! Pour ce rappel qui nécessite une bonne réflexion….Père! aide-moi à être soignée mais sobre. Amen! Merci! Lydie pour cet enseignement.

    Aimé par 1 personne

  3. Merci Lydie de ce rappel, cette lecture m’a fait penser à plusieurs exemple que j’ai eu, ou vu dans une maison de l’Eternel. Le manque de respect est incorrecte vis à vis de Dieu, du Serviteur, et de toute l’assemblée .
    Une fois , j’ai montré à une soeur quelque chose qui n’allait pas, sur elle et elle était assise,
    moi je me trouvais avec la chorale sur l’estrade. Et à la chorale il y a aussi des frères!!
    Dont ma remarque avec délicatesse n’a pas été apprécié par celle-ci. Après tout, je me suis dit je n’aurai peut-être me fait de me taire. Mais au fond, de moi je me disais que j’avais bien fait.
    On ne peut pas être habillé, et maquillé comme le monde nous l’indique , si je peux dire quelque part. Tous ces médias nous entraînent, nous attirent , Mais c’est bien à nous de faire le choix : Dieu notre Père ou le monde.Puisque dans la Bible l’enseignement est très riche et, est un plaisir à notre coeur .
    Amen, fraternellement bb

    Aimé par 1 personne

  4. Oui c’est tout a fait ça dans les églises surtout évangéliques !!! le cliquetit des bijoux , les décolletés plongeants et pire encore ….( même des soeurs qui sur l’estrade , de manière carément indécente, conduisent la louage devant 200 frères de 15 à 80 ans …)
    Je venais de chez les sévères et sobres calvinistes , et lorsque je me suis retrouvée chez les évangéliques ( grâce à ma Nouvelle Naissance ) il m’a fallu me cramponner aux excellentes choses spirituelles que j’y recevais , pour ne pas sombrer dans la colère chaque dimanche , ou même quitter cette jeune église qui venait d’être implantée . ( j’ai eu l’occasion de voir le même problème dans une autre église évangélique )
    Heureusement le temps passant le Saint-Esprit fait Son Oeuvre et parle de Lui-Même aux personnes outrancières qui s’assagissent , Il donne aussi l’audace aux Anciens et aux pasteurs d’ intervenir . (mais pas toujours hélas ..et il en résulte des chutes dramatiques )
    Par les Temps de la Fin que nous vivons , je pense qu’il n’est pas vain que les pasteurs défendent leurs troupeau , ET EUX-MEME , en étant avec autorité ,clairs sur le sujet .
    Les esprits séducteurs sont partout et font beaucoup de ravages dans l’Eglise du Christ .
    QDVB . Miette

    Aimé par 1 personne

  5. Effectivement à trop paraître, il y a sûrement aussi une forme de malveillance plus ou moins consciente vis à vis du prochain et c’est pourquoi, il est bien de s’interroger sur l’image que nous présentons aux vues de toutes et tous afin de ne pas être une pierre d’achoppement, ce qui pourrait priver ainsi à une âme, d’entrer dans la communion des Frères et Soeurs ou plus grave, en faire sortir une.

    Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. Galates 5:13

    Merci pour ces précieux rappels aux Frères et Soeurs que nous sommes. QDVB, amen.

    J'aime

  6. Le jour où ils comprendront combien il est grave devant l’Éternel D.ieu d’être pour quiconque une occasion de chute, hommes et femmes cesseront probablement de se décorer comme leur arbre de Noël.
    Tant que nous n’avons cure de l’âme de nos semblables et de leur état spirituel, nous porterons des vêtements inconvenants, exhibant éhontément ce qui doit rester caché et réservé à la salle de bains ou à la chambre.
    Notons que les problèmes d’indécence vestimentaire sont une question récurrente dans les églises. Les effets de ce manque de respect -de D.ieu et de nos frères et sœurs- s’aggravent à mesure que le christianisme se paganise et que les assemblées deviennent mondaines et n’ont plus rien à voir avec les églises des apôtres. Il est urgent de prendre conscience de ces dérives et de redresser la barre. Il est grand temps d’élever le standard.
    Que D.ieu nous pardonne !
    Que Son Esprit nous vienne en aide !

    Soyez bénis bien aimés du Père…

    J'aime

  7. Effectivement, il y a du laisser aller, il m’arrive de voir à l’église des jeunes filles au décolletés plongeants ainsi que des mini jupes qui ne sont pas de mises dans un lieu où nous rendons grâce et respect à Dieu.
    Je me souviens, lorsque que nous étions jeunes, nous ne devions pas avoir les bras et les jambes nues et ma maman portait chapeau ! bon, c’était dans les années 30-40, mais quand-même, je me dis qu’entre les périodes, de maintenant et celles d’avant il y a  » tout un monde « . et ça, c’est pour beaucoup de choses qui me font de la peine.
    Je ne sais pas en France, mais en Suisse les pasteurs ne veulent ou n’osent pas intervenir, quel dommage, tout s’en va!!.
    Souhaitant quand-même que toutes les valeurs ne se perdent pas, car trop de liberté, tue la liberté.
    Merci chère Lydie de nous rappeler le bon ton et le respect de soi-même et pour les autres.
    Bonne fin de semaine.
    QDTB abondamment. Norma.

    J'aime

  8. Merci beaucoup pour cet enseignement, que DIEU vous bénisse

    J'aime

Merci. Que Dieu vous bénisse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :