Un père, bien qu’étant athée, permit à son épouse, d’envoyer leurs enfants dans une assemblée proche de leur résidence.

p24kkkPartir en paix

« Toi, tu iras en paix vers tes pères… » (Genèse 15.15).

Un père, bien qu’étant athée, permit à son épouse, d’envoyer leurs enfants dans une assemblée proche de leur résidence. L’un de ces enfants fut atteint par une grave maladie incurable. Un soir, en rentrant d’une réunion des athées de la région, ce père apprit que son enfant était arrivé au terme de sa vie. Il entra dans la chambre et l’enfant lui dit : « Papa je vais au ciel, viendras-tu m’y retrouver ? » Quelques instants après l’enfant expira. Ces paroles restèrent gravées dans le cœur de ce père.

Dans les semaines qui suivirent, cet homme se trouva au chevet d’un de ses amis athées, qui mourait en lui disant : « J’ai peur de mourir ! »
Alors les paroles de son fils lui revinrent à l’esprit, et il décida d’aller à l’assemblée le dimanche suivant. Au moment où il entrait dans le temple, le pasteur lisait ce texte : « Maintenant que l’enfant est mort…Puis-je le faire revenir ? J’irai vers lui, mais il ne reviendra pas vers moi » (2 Samuel 12.23).
Dieu utilisait la lecture de ce verset pour parler à cet homme. Interpelé par ce qui venait d’être lu, il décida de mettre sa foi en Christ, afin de connaître cette paix, dont témoignent ceux qui meurent dans le Seigneur.

Regardez comment meurt Etienne le premier martyr de l’église. Alors qu’il va mourir sous les pierres qui pleuvent de toutes parts, il se met à genoux et remet son esprit à Dieu (Actes 7.59). Quelle paix profonde on ressent dans cette prière de foi ! Les agnostiques, les athées, meurent-ils avec la même paix ? L’histoire nous rapporte ce que furent la mort et l’agonie d’incrédules notoires ! Voltaire mourut dans d’horribles tourments comme le rapporte le témoignage suivant : « La rage, le remords, les reproches, les blasphèmes ne laissèrent pas à l’impie un moment de repos pendant sa longue agonie. Sa mort, la plus horrible qui soit restée dans la mémoire des hommes, ne sera point niée par ses amis incrédules ». Nous pourrions multiplier les exemples, mais à quoi bon ? Le seul moyen de partir en paix, c’est de placer sa foi dans l’œuvre salvatrice de Christ.

J’ai dû accompagner, dans leurs derniers instants de vie, des dizaines de croyants, jeunes ou âgés, je les ai vu partir en paix.

Ni vous ni moi, nous ne connaissons le moment où nous devrons partir, mais vous pouvez, comme je l’ai fait moi-même, placer votre foi en Christ mort pour vos péchés. Sa paix sera votre partage, vous pourrez regarder la mort non comme la reine des épouvantements mais comme le point de passage vers l’éternité où vous irez à la rencontre du Seigneur.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, merci pour ta vie offerte, pour ta mort expiatoire par laquelle je reçois le pardon de mes péchés et l’assurance de la vie éternelle. Amen !

Paul Calzada

.

.

.

.

.

.

Publicités

Une Réponse

  1. Merci Seigneur pour ce que tu as accomplie à la croix pour nous pour ton sang versé à la croix . Et pour a vie éternelle en toi .
    Merci Lydie pour ce témoignage que contient cette vidéo
    Sois bénie ma sœur
    Avec toute mon affection
    Pierrette

    J'aime

Merci. Que Dieu vous bénisse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :